Déclaration de Gilad Atzmon au Babylon Theatre Berlin


Gilad Atzmon 14 décembre 2017 url de l’article orifinal: http://www.gilad.co.uk/writings/2017/12/16/antisemitism-the-holocaust-and-palestine ~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~ Ces derniers jours, en préliminaire à la cérémonie des récompenses de la NRhZ’s Humanitarian Award et tout comme le ministre des affaires étrangères Ken Jebsen et bien d’autres, j’ai été la victime […]

https://i.guim.co.uk/img/static/sys-images/Guardian/Pix/pictures/2011/9/25/1316965889973/Gilad-Atzmon-007.jpg?w=300&q=55&auto=format&usm=12&fit=max&s=5210d5a508002bc92d36833b3fa90be8

via Résistance au colonialisme: Déclaration de Gilad Atzmon au Babylon Theatre Berlin — Resistance71 Blog

Gilad Atzmon: Il n’est pas de business plus juteux que le Shoah Business


traduction :

Il n’est pas de business plus juteux que le Shoah Business

Traduit par Marcel Charbonnier pour Palestine-Solidarité

Aux États-Unis, dix-sept personnes viennent de se voir accuser par la justice d’avoir détourné 42 millions de dollars de fonds de dédommagements aux victimes de l’Holocauste abondés par le gouvernement allemand.

Le procureur général américain Preet Bharara a déclaré : « Nous avons affaire ici à plusieurs milliers de fausses déclarations ».

Les fraudeurs ont trompé des personnes qui n’étaient pas éligibles à ces dédommagements, si bien que tous ces gens se sont partagé entre eux des fonds qui n’auraient jamais dû leur être alloués.

« S’il est une cause dont on espèrerait et dont on attendrait qu’elle soit exempte de la pire rapacité et de fraude criminelle, c’est bien celle de la Conférence sur les Restitutions matérielles juives réclamées à l’Allemagne, qui aide quotidiennement des milliers de victimes pauvres et âgées des persécutions nazies », a ajouté M. Bharara, qui a poursuivi : « Malheureusement, les fonds destinés à aider ces victimes sont devenus des victimes eux-mêmes ».

L’adjoint au directeur du Federal Bureau of Investigation (FBI), Janice K. Fedarcyk, a déclaré : « Chacun des prévenus a joué un rôle en falsifiant, en remplissant et en traitant des demandes de dédommagements falsifiées au nom d’impétrants non éligibles, puis en se partageant le butin. Les fonds créés et alimentés par le gouvernement allemand pour aider les survivants de l’Holocauste ayant été siphonnés par des malfrats, ils n’ont pas pu être alloués, comme prévu, à ceux qui y avaient légitimement droit ».

Le FBI a eu le courage de mettre le nez dans les escroqueries à l’holocauste.

Je me demande combien il faudra de temps à nos historiens pour avoir suffisamment de courage pour traiter la Seconde guerre mondiale comme un chapitre de l’histoire parmi d’autres ? Combien de temps faudra-t-il aux pays d’Europe pour abroger les lois sur le négationnisme de l’Holocauste et pour réinstaurer la liberté d’expression ?

Combien de temps cela prendra-t-il pour que nous soyons à même d’étudier l’histoire juive comme le continuum qu’elle est, et non plus comme des accès isolés de victimitude lourdement chargés d’une « légitimité » fallacieuse à voler les Palestiniens ?
Sans doute plus très longtemps, j’espère…

Source :

http://pascasher.blogspot.fr/2010/11/gilad-atzmon-il-nest-pas-de-business.html

EN ANGLAIS

Gilad Atzmon: There Is No Business like Shoa Business

Seventeen people have been charged in the US with the theft of $42m of Holocaust compensation funds provided by the German government.

US Attorney Preet Bharara said ‘we are dealing here with “thousands of false applications.” The fraudsters duped people into applying who were not eligible so everyone could share funds that never should have never been allocated in the first place.

« If ever there was a cause that you would hope and expect would be immune from base greed and criminal fraud, it would be ‘the Conference on Jewish Material Claims Against Germany’, which every day assists thousands of poor and elderly victims of Nazi persecution, » said Bharara. « Sadly, those victim’s funds were themselves victimized. »

FBI Assistant Director-in-Charge Janice K. Fedarcyk said in a statement, « Each of the defendants played a role in creating, filing and processing fraudulent claims on behalf of non-qualifying applicants — and dividing up the spoils. Funds established and financed by the German government to aid Holocaust survivors were siphoned off by the greedy, and not paid out, as intended, to the worthy. »

 

The FBI was courageous enough to look into holocaust greed. I wonder how long will it take for our historians to be brave enough to treat WWII as a historical chapter.  How long will it take to European countries to remove Holocaust denial laws and reinstate freedom of speech?  How long will it take before we manage to look at Jewish history as a continuum instead of isolated patches of victimhood loaded with false legitimacy to rob Palestinians.

I guess not too long.