Voici comment et pourquoi Israël a conçu les attentats du 11/9 dès les années 70


numidia-liberum.blogspot.com

par Hannibal GENSERIC  

L’atrocité terroriste du 11 septembre n’est pas simplement tombée du ciel bleu. Elle a été méticuleusement planifiée au fil des décennies et mise en œuvre pour atteindre un objectif spécifique. Le but principal des attaques terroristes était de déclencher « la guerre contre le terrorisme » – la guerre la plus longue et la plus coûteuse de l’histoire des États-Unis.

Le 11 septembre et la guerre contre le terrorisme sont des complots liés qui ont été conçus pour nous amener à accepter les guerres ouvertes dans lesquelles nous sommes engagés depuis septembre 2001. Comme je l’explique dans mon livre The War on Terror: The Plot to Rule the Middle East (La guerre contre le terrorisme: le complot pour régner sur le Moyen-Orient ), les renseignements militaires israéliens ont tramé ces deux complots pour amener l’armée américaine au Moyen-Orient afin qu’elle mène une guerre contre les ennemis de l’État sioniste.
  Christopher Bollyn

Le renseignement militaire israélien opère dans le cadre politique de l’État d’Israël. Cela signifie que le complot du 11/9 devait être approuvé au plus haut niveau politique en Israël depuis la fin des années 1970, lorsque le premier film israélien décrivant une attaque par avion contre un gratte-ciel a été fait par Arnon Milchan, un agent de haut niveau renseignement israélien. Le premier film de Milchan, The Medusa Touch (la touche de la méduse), a été tourné en 1978 et mettait en vedette un Boeing 747 entrant en collision dans le bâtiment PanAm à New York.

 

Le premier film d’Arnon Milchan, en 1978,
mettait en vedette un 747 qui s’encastrait
dans le bâtiment PanAm.


Milchan avec le ministre de la défense Ezer Weizman, 1978

Un an plus tard, en 1979, le chef fondateur des services de renseignement israéliens prédit que les Arabes attaqueraient le plus haut bâtiment de New York. Isser Harel a fait cette prédiction à Michael Evans, un activiste sioniste américain.

En juillet 1979, Menachem Begin, ancien chef du terroriste de l’Irgun, devenu premier ministre en 1977, a organisé à Jérusalem une conférence sur le « terrorisme international« , qualifiée par les observateurs d' »offensive de propagande » destinée à déclencher une guerre mondiale contre le terrorisme. La conférence de trois jours était organisée par une organisation appelée l’Institut Yonatan [Netanyahou], dirigée par Benjamin Netanyahu et son père, Benzion. L’ivrogne George H.W. Bush était l’un des intervenants le dernier jour.

Ces trois événements: le film de Milchan, la prédiction de Harel et la conférence sur le terrorisme international, indiquent que les plans israéliens pour le 11 septembre et la guerre contre le terrorisme ont commencé lorsque le terroriste notoire Menachem Begin est arrivé au pouvoir en 1977. Begin avait été impliqué dans des atrocités terroristes. en Palestine dans les années 1940 en tant que chef de l’Irgoun. Il avait organisé le bombardement de l’hôtel King David en 1946 et le massacre de tout le village de Deir Yassine en 1948.[1]

 

Menachem Begin est le terroriste le plus connu de l’histoire israélienne et le fondateur du parti politique qui dirige Israël aujourd’hui. Photo: Begin et l’hôtel King David bombardé par les terroristes juifs en 1946.

Quand Israël est devenu un État, Begin a créé un parti politique issu de l’Irgoun et l’a appelé Herout (Liberté); Albert Einstein l’a appelé « le parti terroriste » et a averti les Américains de ce qu’il apporterait à l’avenir s’il n’était pas dissous.

Herout était un parti résolument déterminé à élargir les frontières d’Israël et refusait de reconnaître la légitimité du Royaume de Jordanie, revendiquant le droit d’Israël à l’ensemble du territoire d’Eretz Israël (la « Terre d’Israël »). Au cours de sa première année en poste, Begin a envahi le Liban avec l’intention d’occuper la partie sud du pays jusqu’au fleuve Litani.

Le 10 octobre 1983, Yitzhak Shamir, l’ancien chef du gang terroriste Stern (LEHI), est devenu Premier ministre. Moins de deux semaines plus tard, comme par hasard, un camion piégé a dévasté la caserne de la marine américaine à l’aéroport de Beyrouth, faisant 241 morts. Une attaque simultanée sur les troupes françaises a entraîné la mort de 58 militaires français. C’était l’inauguration par Israël des attentats sous faux drapeau qui continuent de nos jours et qui conviennent parfaitement  aux grands médias menteurs (aux mains des sionistes) et aux gouvernements en Occident.

Comme toujours, les États-Unis et la France ont baissé leur froc devant la puissance des réseaux juifs qui contrôlent leur pays respectifs.

Depuis cette date,  l’armée israélienne a continué à tuer des gens au Liban, au moyen de son réseau terroriste utilisant des voitures et des camions piégés.

Israël était derrière dix-huit attentats terroristes
(véhicules piégés) au Liban en un mois!
Caspar Weinberger rencontrant le terroriste notoire Yitzhak Shamir en 1982. Ronald Reagan avait déclaré que les États-Unis ne négocieraient pas avec les terroristes. Personne ne doutait que Shamir était un terroriste.

Pendant le premier mandat de Shamir en tant que Premier ministre du 10 octobre 1983 au 13 septembre 1984, les services de renseignements de l’armée israélienne ont commencé à armer et à entraîner des « djihadistes arabes » au Pakistan, dont Oussama ben Laden. Les combattants du Hezb-e-Islami dirigés par Gulbuddin Hekmatyar ont reçu des armes payées par la CIA et l’Arabie saoudite et achetées aux Israéliens à partir des armes prises sur les champs de bataille du Liban. Ce qui était étrange à propos de cet arrangement, c’est que les États-Unis finançaient la formation et l’armement de la milice la moins efficace et la plus anti-occidentale des milices menant le jihad contre l’Armée Rouge en Afghanistan. Les soi-disant « Arabes afghans », formés par Israël aux arts du terrorisme, sont devenus Al-Qaïda en 1994. Selon des documents publiés sur le site Internet de la CIA, Oussama ben Laden était un agent du renseignement américain nommé Tim Osman. Tim Osman (Ossman) a été recruté par la CIA peu de temps après que le père de George W. Bush soit devenu directeur de la CIA en 1976. [2]

Qu’avaient accompli les États-Unis, l’Arabie saoudite et Israël en armant et en entraînant les combattants du Hezb-e-Islami? Ils avaient créé l’ennemi virtuel de la guerre contre le terrorisme. Cet effort a commencé sous la direction de l’ancien leader terroriste – Yitzhak Shamir – et a été organisé par Ehud Barak, alors directeur de AMAN, le renseignement militaire israélien.

Yitzhak Shamir et Isser Harel étaient très proches. Harel avait amené des terroristes d’Irgoun et de LEHI dans le Mossad. Sous Harel, Shamir devint le chef des opérations européennes du Mossad, poste qu’il occupa pendant 10 ans, de 1955 à 1965.

 

Shamir et Isser Harel lors du mariage de Shamir en 1944

Au cours du second mandat de Shamir (20 octobre 1986 – 13 juillet 1992), deux des principaux agents du Mossad d’Isser Harel ont obtenu le contrat de sécurité antiterroriste pour le World Trade Center à New York. En 1987, Zvi Malkin et Avraham Shalom Bendor ont obtenu le contrat pour le compte d’une société appelée Atwell Security de Tel Aviv. La société a été créée par Shaul Eisenberg, le méga agent du Mossad en Asie, spécialement pour le World Trade Center. Quand on a  découvert que Shalom Bendor utilisait un faux nom et qu’il avait un passé criminel bien fourni, la Port Authority a annulé le contrat. Vous trouverez des détails à ce sujet dans le chapitre intitulé « L’architecture de la terreur » dans  Solving 9-11: The Deception that Changed the World [Explication des attentats du 11 septembre 2001: La duperie qui a changé le monde.]

Cette petite histoire montre que le complot du 11 septembre et la guerre contre le terrorisme ont été introduits lorsque le grand terroriste Menachem Begin est arrivé au pouvoir en 1977 et que ces complots ont été avancés sous le mandat de son compagnon terroriste, Yitzhak Shamir. En outre, cela montre le lien étroit qui unit Isser Harel, qui avait prédit les attentats du 11/9 en 1979, avec Shamir – et le fait que les principaux agents de Harel sont entrés en action en 1987 pour que cette prédiction devienne réelle.

Menachem Begin et Yitzhak Shamir sont deux des terroristes les plus notoires de l’histoire israélienne. Ils ont dirigé le parti Herut de 1948 à 1988, date à laquelle Herout est devenu le parti Likoud. Depuis 1977, le parti du Likoud a dirigé Israël avec seulement cinq ans de leadership non-Likoud. Benjamin Netanyahou, le protégé de Begin et Shamir, est à la tête du parti Likoud depuis 1993 et il est Premier ministre depuis mars 2009.

L’idéation et le développement des complots du 11 septembre et de la guerre contre le terrorisme ont commencé sous la direction du « parti terroriste » de Menachem Begin et d’Yitzhak Shamir à la fin des années 1970 et se sont poursuivis depuis, avec un seul dirigeant important non-Likoud durant cette période ;  Yitzhak Rabin (1992-1995), qui a été assassiné. Comprendre que Benjamin Netanyahou, l’actuel dirigeant israélien, est le successeur politique des chefs terroristes Menachem Begin et Yitzhak Shamir, et savoir ce que leur parti a toujours défendu est essentiel pour donner un sens au 11 septembre, à la fausse guerre contre le terrorisme, et à l’état actuel des choses dans le monde aujourd’hui.

 

Yitzhak Shamir a conseillé à Netanyahu de faire avancer l’agenda de Herut (Likoud): terrorisme et élargissement du territoire d’Eretz Israël.

Source : Netanyahu’s Terrorist Party and 9/11

———————————————–

Les attentats du World Trade Center continuent de tuer massivement

Les attaques terroristes du 11 septembre 2001 ont fait près de 3000 morts aux États-Unis. Dix-huit ans après, elles continuent encore de tuer. Des dizaines de milliers de personnes souffrent de maladies directement imputables à ce tragique événement.

En 2010, puis en 2015, le Congrès américain a voté une loi pour débloquer des fonds pour l’indemnisation de ces victimes. Mais ce système est censé être clôturé à la fin de cette année, alors que les réclamations ont explosé en 2018.

Vendredi, la police de New York a ajouté 47 noms sur son mémorial. Ces 47 officiers ne sont pas morts en remplissant leur mission, mais plusieurs années plus tard : ils faisaient partie de ceux intervenus au World Trade Center à partir du 11 septembre 2001, et leur corps ne s’en est jamais remis.

Ainsi, alors que 23 policiers ont péri lors de l’attaque proprement dite, plus de 200 autres sont décédés depuis à cause de problèmes de santé liés à l’événement.

Le chiffre a explosé : toutes victimes confondues, les pompiers notamment, davantage de personnes sont mortes de maladies en 2018 qu’au total durant les sept années précédentes. Les autorités étaient loin d’avoir anticipé ce phénomène de leucémies, de lymphomes, de cancer du poumon et autres, surgissant dix-huit ans après le drame.

En fait, l’indemnisation des victimes est même censée s’arrêter après décembre prochain. Et le fonds, créé après un vote au Congrès en 2010 et 2015, n’est de toute façon pas suffisant pour répondre à toutes les demandes enregistrées.

C’est pourquoi James O’Neill a pris la plume. Le grand chef de la police de New York dénonce : c’était une erreur que de mettre une limite en temps et en budget, et il est impensable qu’on abandonne à leur sort tous les héros ou simples victimes de la plus grande attaque terroriste contre les États-Unis, et c’est le principal financier des sénateurs et des autres élus américains (y compris les présidents  complices de cet attentat) qui en est l’auteur : Israël.

L’indemnisation des victimes « directes » a elle été finalisée en 2004 pour un total de 7 milliards de dollars. Une misère, comparée à ce que versent tous les ans  les contribuables américains à leurs bourreaux israéliens. Pourvu que ça dure, diraient Netanyahou, le lobby juif, les députés et les sénateurs, et le président Trump.
———————————————————————— 

Israël et le 11-Septembre : le FBI divulgue des photos choc

INFO PANAMZA. Le FBI a déclassifié une partie des 76 photos capturées par les « joyeux » agents du Mossad qui furent arrêtés le 11 septembre 2001. L’une représente Sivan Kurzberg, tenant un briquet allumé avec le World Trade Center en arrière-plan, LA VEILLE de l’attentat.

Le 12.05.2019 à 14h44

Un incroyable rebondissement : le 7 mai 2019, le FBI a satisfait la requête d’un citoyen américain qui avait demandé (via la procédure du FOIA) la copie d’une partie des 76 photographies jusqu’alors classifiées et relatives au dossier des Israéliens joyeux du 11-Septembre (surnommés aux États-Unis « dancing Israelis »).

Source : http://www.panamza.com/120519-israel-11septembre-fbi/

 


NOTES

[1] 9 avril 1948, le massacre de Deir Yassine

Au matin du 9 avril 1948, des Commandos de l’Irgoun, dirigé par Menahem Begin, et des membres de la Milice Stern investissent le village Palestinien de Deir Yassinr pour y massacrer « 240 hommes, femmes et enfants » et « maintenir quelques-uns en vie pour les faire défiler comme captifs dans les rues de Jérusalem  ».

Ce massacre, qui a précédé de cinq semaines la proclamation de l’Etat d’Israël, a été planifié pour semer la terreur parmi les palestiniens, les obligeant à l’exil, et permettre à la Haganah, qui deviendra l’Armée du futur Etat Israélien, de détruire systématiquement plus de quatre cents villes et villages arabes après en avoir expulsé les habitants qui devinrent les premiers réfugiés palestiniens.

Dans une lettre au New York Times, datée du 4 décembre 1948 et signée avec une vingtaine d’autres personnalités juives, Albert Einstein exprime, avec des mots forts et justes, son horreur devant le massacre de Deir Yassinr. Il y dit, en particulier :

« Par son organisation, ses méthodes, sa philosophie politique et son discours social le « Herout » (Parti politique ancêtre du Likoud, le Parti de Benyamin Netanyahou) ressemble aux partis nazis et fascistes . 

 [2] Un document de la CIA prouve qu’Oussama Ben Laden était un agent de la CIA nommé Tim Osman

EXPLOSIF. Ben Laden : L’attentat du 11/9 a été perpétré par les Juifs et l’Etat profond. Je n’y suis pour rien.

Une réflexion sur “Voici comment et pourquoi Israël a conçu les attentats du 11/9 dès les années 70

  1. Pingback: Voici comment et pourquoi Israël a conçu les attentats du 11/9 dès les années 70 – dzmewordpress

Les commentaires sont fermés.