Soyez libre là où vous êtes


histoireebook.com

  https://s2.qwant.com/thumbr/0x380/4/3/a929b84f380e5c6128b747ff10720221fe8ac04316fa93d13b8b0c002497ea/591616c67e2eb982087698b4d162abc2.jpg?u=https%3A%2F%2Fs-media-cache-ak0.pinimg.com%2F736x%2F59%2F16%2F16%2F591616c67e2eb982087698b4d162abc2.jpg&q=0&b=1&p=0&a=1
Auteur : Hanh Thich Nhat
Ouvrage : Soyez libres là où vous êtes
Année : 1988

Traduit de l ‘anglais par Marie Béatrice Jehl

Titre Original: AMÉRICAIN BE FREE WHERE YOU ARE.

 

 

Né en 1926 au Vietnam, Le Vénérable Thich Nhat Hanh a fondé l’Église bouddhique unifiée en France en 1969, durant la guerre au Vietnam. Thây est un moine bouddhiste vietnamien, un poète, un enseignant et un militant pour la paix. Sa vie passée en faveur de la paix a incité le pasteur Martin Luther King Junior à le proposer pour le prix Nobel de la Paix en 1967.
Partisan d’un bouddhisme engagé sociale-ment, il a créé l’université bouddhique Van Hanh à Saigon et l’école du Service social pour les jeunes au Vietnam. Quand il ne voyage pas pour enseigner l’ « art de vivre en Pleine Conscience», il enseigne, écrit et jardine au village des Pruniers en Dordogne, un monastère bouddhiste pour les moines et les nonnes, et un centre de pratique de la Pleine Conscience pour les laïcs.
Il est l’auteur de nombreux ouvrages, parus en France chez différents éditeurs, et donne des enseignements et des conférences dans nombre de pays du monde.

 

PRÉAMBULE

THICH NHAT HANH, à travers ses nombreux livres, nous a déjà amplement familiarisés avec son univers de concepts simples et de pratiques tout aussi simples, mais efficaces. C’est néanmoins toujours un émerveillement que de les lire fraîchement articulés, grâce à une inspiration se renouvelant dans la succession des instants.
Le pivot du présent opuscule est la liberté, qu’aucune personne extérieure ne peut nous apporter, mais que chacun doit découvrir en ses propres profondeurs, pour ensuite la développer dans le cadre de vie et les circonstances de vie qui sont les siennes. Car, bien que les causeries reproduites ci-après aient été données dans un pénitencier, plus précisément au « Maryland Correctional Institution» à Hagerstown (USA), le lecteur ne manquera pas de faire le lien entre les barreaux extérieurs et les barreaux intérieurs de la prison mentale.
Dans son inimitable sens de la pédagogie spirituelle, Thich Nhat Hanh nous apprend ici comment retrouver la liberté perdue, puis à la mettre au service d’autrui en cultivant en nous la compréhension, source de compassion.

Marie-Béatrice Jehl.

 

PREMIÈRE PARTIE

Pour se réchauffer le cœur

LE POÈME ci-dessous,je l’ai composé sous l’impulsion de la colère. C’était pendant la guerre du Vietnam, après que les forces aériennes des États-Unis eurent bombardé Ben Tre. Ben Tre est la ville natale de ma collègue, sœur Chân Không. Les forces américaines ont complètement détruit cette ville à cause de la présence de cinq ou six guérillas. Plus tard, un des officiers a déclaré qu’il n’avait pas pu faire autrement que de bombarder et détruire Ben Tre, qu’il avait fallu la sauver du communisme

Je me tiens la tête entre les mains.

Non, je ne pleure pas.
Je me tiens la tête entre les mains

pour réchauffer ma solitude

-des mains qui protègent,
des mains qui nourrissent,

 des mains pour empêcher mon âme

de rester plus longtemps en colère 1. 

En apprenant la nouvelle de la destruction de Ben Tre, j’ai été pris d’une grande colère. Et cette colère n’était pas seulement la mienne, c’était celle aussi de toute une nation. Mais la colère est une énergie qui génère de la souffrance, tant pour nous que pour les autres. En tant que moine bouddhiste, lorsque je sens la colère monter en moi, j’en prends soin tout de suite. Je ne lui laisse pas le temps de générer de la souffrance ou de me détruire. Si chaque fois que vous sentez monter en vous la colère, vous en prenez soin immédiatement et réussissez à l’apaiser, vous aurez beaucoup de bonheur dans votre vie, beaucoup de joie.


1. Ce poème est extrait du livre de Thich Nhat Hanh intitulé : Call Me by My True Names (Parallax Press, Berkeley, USA; 1999).


 

L’énergie de la libération

suite… PDF