Géopolitique Constantes et changements dans l’histoire


histoireebook.com

  https://s1.qwant.com/thumbr/0x0/0/9/3cd0e63303945d66c1caaad030853c4d2a757ab2f42c478edd0b1a8d926cba/export_yzmwy7nvswolg-98fec0-0@1x.jpeg?u=https%3A%2F%2Fphotos.lci.fr%2Fimages%2F613%2F344%2Fexport_yzmwy7nvswolg-98fec0-0%401x.jpeg&q=0&b=1&p=0&a=1
Auteur : Chauprade Aymeric
Ouvrage : Géopolitique Constantes et changements dans l’histoire
Année : 2007

 

 

Sapere nude ! (Ose savoir)

Le plus grand dérèglement de l’esprit consiste à voir les choses telles qu’on le veut et non
pas telles qu’elles sont.
Bossuet

Si vous êtes trop lâche pour regarder ce monde en face afin de le voir tel qu’il est, détourner les yeux, tendez les mains à ses chaînes.
Georges Bernanos

Si tu veux que le vrai ne te soit pas caché
Retourne entièrement l’histoire en son contraire
Les Grecs furent battus, Troie fut victorieuse
Tandis que Pénélope était une catin
L’Arioste
Roland Furieux (XXXV, 26-26)

L’Autriche-Hongrie est aussi pacifique que la France. La Russie l’est incontestablement.
L’ Empereur Guillaume a souvent manifesté de façon pratique son attachement à la paix.
Aucune puissance ne rêve le démembrement de l’Empire turc. Toutes se sont concertées pour éviter de s’entrechoquer s’il surgissait de ce côté des complications imprévues. Autant de raisons de confiance dans la conservation de la paix. Un Ministre des Affaires étrangères français qui n’avait pas dû s’intéresser à la géopolitique dans Le Matin du 12 Mars 1914.

INTRODUCTION GÉNÉRALE
La science historique a largement progressé dans la recherche de la vérité des faits.
Qu’il s’agisse de l’histoire ancienne ou de l’histoire contemporaine, les méthodes
d’analyses du matériau historique, comme le travail d’archives, et l’ensemble des
travaux spécialisés, sur un thème, une période précise, donnent accès à des
connaissances de plus en plus affinées. Pour autant la trace humaine suffit-elle à
reconstituer une réalité évanouie dans les profondeurs du temps ?

 

 

Repousser la causalité unique
L’un des mérites de la recherche historique est d’avoir démonté tous les modèles
explicatifs simples que l’histoire mondiale1 avait bâtis durant des siècles. À Hérodote
qui voulut expliquer les Guerres Médiques par le choc des cultures grecque et perse
Thucydide, dans sa description des Guerres du Péloponnèse, opposa le souci de la
véracité des faits. Toutes les interprétations globales de l’histoire, tous les modèles
explicatifs ont été invalidés par les progrès dans la connaissance des faits historiques.
Au fond, on est aujourd’hui conduit à se remettre au travail en s’étant, au préalable,
soigneusement lustré de tous ces grands modèles que l’Université nous a enseignés,
ceux que l’on se répétait par coeur comme s’ils étaient les formules magiques résumant
le monde: l’explication cyclique du destin des civilisations et de cultures, les trois âges
de Vico – âge divin, âge des héros, âge humain-, les trois âges d’Auguste Comte –
théologique, métaphysique, positiviste – , des deux phases de Spencer – contrainte
puis liberté – , les deux solidarités successives de Durkheim – extérieure et
intérieure – , les densités croissantes de Levasseur ou de Ratzel, les chaînes de Karl
Marx – société primitive, esclavagisme, féodalisme, capitalisme, socialisme – , et, plus
près de nous, la Fin de l’Histoire de F. Fukuyama, le choc des civilisations de
S. Huntington ..
Les historiens spécialistes auront sans doute toujours raison de se moquer des
généra listes, qu’ils soient historiens ou politistes, qui abaissent leur effort
d’interprétation globale à la défense d’une causa lité univoque et systématique. Et il ne
faut pas regretter le naufrage des explications purement « civilisationnelle », purement
« économique » ou purement  » idéologique » de l’histoire.


1 L’histoire mondiale n’est guère prisée en France et souvent mème méprisée par les historiens.


 

Repousser « l’idéologisme »

suite… PDF