Le complexe de Caïphe


histoireebook.com

  https://i.ytimg.com/vi/EzEQE7qa9B0/hqdefault.jpg
Auteur : Piper Michael Collins
Ouvrage : Le complexe de Caïphe – Une exploration troublante et inédite du côté obscur de la structure du pouvoir qui malmène l’Amérique et notre monde aujourd’hui…
Année : 2012

Traduit par
Valérie Devon

 

 

 

Remercier tous ceux qui ont prêté main forte, apportant amitié,
soutien et prières – sans parler des informations et des conseils
importants que j‟ai utilisés dans mon travail – peut devenir
redondant. Je dis donc ici, “merci encore” à tous ceux-là. Mais je dois
remercier particulièrement Willis et Elisabeth Carto pour leur appui sans
faille qui a rendu possible ma carrière littéraire, ainsi qu‟à Paul Angel dont
le talent graphique crucial permet à mes livres d‟exister. Je dois également
mentionner Mark Glenn et sa famille – j‟ai l‟impression de faire partie de
cette famille – et mon ami Matthias Chang de Malaisie dont les conseils
avisés sont très appréciés. Je pourrais poursuivre encore et encore et
mentionner tant d‟autres personnes extraordinaires mais ils se
reconnaîtront, je n‟ennuierai donc pas davantage le lecteur.
À propos de la couverture… il s‟agit d‟une vue du Palais de
Caïphe à Jérusalem. Vestiges de ce site historique où Jésus fut amené
devant le grand prêtre Caïphe qui a finalement condamné à mort le
Christ. Cette structure est véritablement un “complexe” au sens
architectural du terme, mais au fur et à mesure de notre exploration tout
au long des pages de ce livre, nous verrons que le concept du complexe
de Caïphe signifie beaucoup plus que ça. Et, depuis très longtemps, c‟est
le complexe de Caïphe que l‟auteur – et tant d‟autres bonnes personnes
ici et dans le monde entier – a, sans détour, mis au défi. Vaincre le
complexe de Caïphe, pourrait, enfin, assurer la survie de l‟humanité.
Michael Collins Piper

 

IL NOUS FAUT PLUS DE VOIX COMME CELLE-LÀ…

Le professeur Ray Goodwin, un pilier Texan, que l‟on voit parler ci-dessus à
Irvine en Californie, lors de la conférence controversée “No More Wars
for Israel” [Plus de guerre pour Israël] que les agents du Complexe de
Caïphe ont tenté de saboter. Goodwin – qui conduisait un bus scolaire
pour payer ses études universitaires – contrariait la police de la pensée à
l‟époque où il était professeur d‟histoire, car il osait penser par lui-même.
Michael Collins Piper commente à propos de Goodwin : “Bien que, bien
sûr, je sois légèrement partial dans la mesure où Ray a attiré pour la
première fois mon attention quand [j‟ai appris que], pendant ses cours
d‟histoire, il s‟appuyait sur mon livre, Final Judgment, livre qui allègue
l’implication israélienne dans l’assassinat de JFK, le fait est que Ray
représente précisément le type de citoyen activiste populaire important

dont l’Amérique a besoin. Le fait d’être politiquement incorrect sur
quelque sujet que ce soit ne l’effraie pas et c‟est une voix charmante et
articulée qui exprime ses opinions avec efficacité et passion.” Piper dit
que Goodwin est l’une de ces nombreuses personnes (ici et à l‟étranger)
qu‟il a eu l’honneur de rencontrer et de connaître au fil des ans, mais que
Goodwin, en particulier, se distingue nettement. “Ray est un intellectuel
de premier ordre, un conférencier dynamique, et un incroyable écrivain et
qui se trouve aussi être un chanteur talentueux,” dit Piper, “Mais c’est
également un gars terre-à-terre „ordinaire‟. Et c’est ce qui fait de Ray une
personne si dangereuse pour le complexe de Caïphe. La classe dirigeante
sait très bien qu’il y a beaucoup de gens partout dans le monde qui
commencent à se lever et à parler ou qui par ailleurs, écoutent et appuient
des gars comme Ray.” Et c’est à Ray Goodwin et à ces bonnes personnes
que ce livre rend hommage. Puissent leurs rangs continuer à croître.

 

 

UNE DÉDICACE EN GUISE D’AVANT-PROPOS…

À toutes ces bonnes personnes
qui ont partagé mes frustrations dans
mes tentatives de communiquer des vérités
désagréables à propos de notre monde d’aujourd’hui
vous envisagez vraiment de lire ce livre, il est certain que vous savez
exactement de quoi je parle.
D’autre part, si vous venez tout juste de tomber sur ce livre à la
vente de livres de votre bibliothèque locale – une de ces ventes où la
bibliothèque se débarrasse des vieux livres et de ceux qui ont été donnés
(mais dont la bibliothèque ne veut pas sur ses étagères, c’est-à-dire des
livres tel que le mien) – alors vous ne comprendrez probablement pas de
quoi je parle.
Mais si vous êtes l’une de ces dernières personnes, alors, n’hésitez pas,
vous devez lire ce livre, à plus forte raison.
Je suppose que cette dédicace – en guise d’avant-propos – est éloquente.
L’une des plus grandes pierres d’achoppement pour ces bons
Américains (et les gens de toute la planète) qui ont cherché à dévoiler les
faits sur le Nouvel Ordre Mondial et ses intrigues a toujours été la
frustration de découvrir – trop rapidement – que lorsque nous avons osé
parler, sonner l’alarme et crier pour que nos amis et notre famille
écoutent ce que nous avions à dire, nous avons (invariablement) été
confrontés aux froncements de sourcils, aux regards vitreux, aux bouches
bées et – à l’occasion (mais peut-être trop souvent) – aux dénonciations
violentes.
En fin de compte, bien sûr, on se heurte à des hurlements de
dénégation, à des accusations de “théories du complot” et à une véritable
hostilité. Parfois, des menaces. Plus d’un ont perdu leurs emplois, vu leur
mariage se défaire, vu des amitiés de longue date s’achever, et, oui, ont
même dû faire face aux persécutions et aux poursuites judiciaires devant
les tribunaux.
Ce n’est pas facile d’être quelqu‟un qui sait vraiment ce qui se passe
dans ce pays et dans notre monde aujourd’hui, particulièrement si l’on est
quelqu’un qui ressent le besoin de dire (pour des raisons connues
seulement de Dieu probablement) aux autres ce que l’on sait (ou, au
moins, ce que l’on pense savoir) sur tous ces sujets difficiles.

J’ai eu la chance, ces dernières trente années ou plus, d’avoir eu accès à
des forums hebdomadaires dans des journaux tels que The Spotlight et
maintenant American Free Press, et d’avoir pu m’exprimer régulièrement
sur une radio d’Internet (dont une émission tous les soirs et ce, pendant
cinq ans). Et j’en ai apprécié chaque minute… non, chaque instant.
Au cours de la décennie écoulée, en outre, j’ai eu le grand honneur de
voyager aux quatre coins du globe, dans des endroits remarquables que la
plupart des Américains n’ont jamais visités – de la Russie à la Malaisie, en
Iran, au Japon et à Abu Dhabi – et j’ai parlé devant des publics divers,
allant de certaines des plus riches et puissantes personnes de la planète
aux “simples gens” issus de tous les milieux. Cela fut intéressant, c’est le
moins que l’on puisse dire, et j’ai beaucoup appris.
La plupart d’entre vous qui lisez ceci, hélas, n‟avez pas eu de telles
opportunités. Mais ne désespérez pas. Vous avez écrit des lettres aux
rédacteurs des journaux locaux et avez appelé les lignes ouvertes
radiophoniques et télévisées, distribué des livres, des vidéos et d‟autres
documents, et – que vous en ayez conscience ou non – vous avez eu un
impact, même si vous n‟avez pas eu les audiences nationales (et
internationales) que j’ai pu atteindre.
La vérité c’est que, comme je l’ai toujours dit, chaque personne
compte. Chaque personne possède des capacités et des talents
particuliers. Chaque personne dispose de sa propre et unique audience –
que ce soit les amis ou les voisins ou les lecteurs des journaux locaux ou
les gens qui visionnent les vidéos faites maison que vous avez produites.
Et c’est exactement ce qu’il faut pour diffuser l’essentiel de ces paroles.
C‟est un effort collectif. Il n’est pas question de rivalité. Et nous avons un
impact, même si cela ne semble pas toujours être le cas.
Ray Goodwin du Texas, dont le visage accompagne cette dédicace, est
l’une des personnes qui a pris beaucoup de risques en s’exprimant et c’est
une personne que j’admire énormément. Je lui rend donc hommage dans
ces pages. Mais il y en a d’autres – merci mon Dieu – comme Ray mais ils
sont trop nombreux à énumérer. Mais Ray est définitivement l’une de ces
personnes dont les efforts individuels importants comptent vraiment
beaucoup.
Je dois dire ceci à mes lecteurs : j’ai toujours apprécié – et beaucoup
appris de – vos appels, vos lettres de soutien, vos critiques constructives,
vos questions, et de toutes les contributions et conseils que vous m’avez
apportés.
Ce livre en particulier regroupe certains de mes propres engagements
individuels pour communiquer mes – nos – points de vue en dehors des

lieux habituels auxquels je suis le plus associé publiquement. Ici, vous
trouverez un éventail d’informations, allant du commentaire, aux articles
de presse et lettres aux courriers des lecteurs, (incluant des textes déjà
publiés et d’autres inédits) ainsi qu’un ensemble de lettres privées et de
missives envoyées à des amis et des associés au cours des 30 dernières
années.
J’ai dans l’espoir que les lecteurs de ce livre en particulier
n’apprendront pas seulement de nouvelles choses mais, plus important
encore, qu’ils trouveront quelques pépites – oserais-je les appeler des
“pierres précieuses” ? – qu’ils pourront ramasser et utiliser pour leur
propre compte. Comme je l’ai dit, c‟est un effort collectif, donc… Allez-y.
Utilisez ces missiles comme vos propres munitions.
Bonne chance et soyez bénis.
Michael Collins Piper

 

 

MISSILE UN

Ébranler les masses : dévoiler la domination judéo-sioniste des
principaux médias en Amérique

suite… PDF