L’OR DES DIEUX


histoireebook.com

  Résultat de recherche d'images pour "Von Däniken Erich"
Auteur : Von Däniken Erich
Ouvrage : L’or des Dieux – Les extra-terrestres parmi nous
Année : 1972

Traduit de l’allemand par Alain Cottat

LES ÉNIGMES DE L’UNIVERS
Collection dirigée par Francis Mazières
Cet ouvrage a été publié pour la première fois
en Allemagne par Econ Verlag, à Düsseldorf,
sous le titre : AUSSAAT UND KOSMOS
Econ Verlag Gmbh, 1972

 

 

1
L’or des dieux

Le titre de propriété de Juan Moricz – Abris antiaériens préhistoriques à 240 mètres sous terre – Une bibliothèque en métal – La première écriture de l’homme ? – Le trésor des Incas retrouvé ? – Le serpent, symbole de la maîtrise de l’espace – Trois modèles réduits d’avions précolombiens – La sphère en or de Cuenca et son moule à Istanbul – Sensation archéologique au Pérou : des souterrains avec des portails étanches colossaux – Des grottes qui abritèrent le père de l’humanité.

À mon sens, c’est l’histoire la plus folle, la plus insensée du siècle. L’incroyable, je l’ai vu de mes yeux et l’invraisemblable, je l’ai photographié. Il ne s’agit pas d’un songe creux, d’une hallucination, mais d’une réalité tangible : très profondément enfoui sous terre, un gigantesque réseau de galeries, un véritable dédale de plu-sieurs milliers de kilomètres de long, parcourt le continent sud-américain. Plusieurs centaines de kilomètres de ces tunnels ont été explorés et mesurés, notamment au Pérou et en Équateur. Mais ce n’est qu’un modeste début et qui n’a pas retenu l’attention des spécialistes.
Le 21 juillet 1969, un Argentin du nom de Juan Moricz, faisait établir chez maître Gustavo Falconi, notaire à Guayaquil, un acte authentique (fig. 1) le désignant aux autorités du pays et à la postérité, comme le découvreur du réseau souterrain, et ce, sur foi de différents témoignages déposés par des concitoyens de Moricz informés de ses recherches. Voici quelques extraits tirés de ce document :
Juan Moricz, citoyen argentin, né en Hongrie, passeport no 4 361 689… J’ai fait des découvertes d’un haut intérêt culturel et historique dans l’est de la province de Morona- Santiago, en territoire équatorien.
Il s’agit principalement de plaques de métal gravées de prophéties historiques se rapportant à une civilisation dis-parue et dont personne, faute de traces, n’a jusqu’ici supputé l’existence. Les objets en question proviennent de différentes galeries et sont d’ailleurs très dissemblables.
Les circonstances dans lesquelles j’ai fait ces découvertes méritent d’être évoquées…
En ma qualité d’ethnologue, j’étudiais alors certains aspects du folklore et du parler des tribus de l’Équateur…
On pourrait ranger grossièrement les objets que j’ai trouvés dans deux catégories :

1. Objets en pierre ou en métal de toutes tailles et de toutes couleurs.
2. Plaques de métal (feuilles) couvertes de signes gravés. Il s’agit en fait d’une véritable bibliothèque métallique qui se présente comme une sorte d’abrégé de l’histoire de l’humanité. Il y est question de l’origine de l’homme sur terre et des préceptes d’une civilisation disparue.

Conformément à l’article 665 du Code civil, je suis légalement propriétaire des objets que j’ai découverts. Mais comme il s’agit d’objets qui présentent un intérêt inestimable du point de vue de l’histoire des civilisations et que, d’autre part, les terres où ils ont été trou-vés ne m’appartiennent pas, il convient de se reporter à l’article 666 d’après lequel les trésors que j’ai dé-couverts restent ma propriété personnelle mais tombent néanmoins sous le contrôle de l’État.
En vertu de quoi j’ai l’honneur de prier Son Excellence, monsieur le président de la République, de bien vouloir désigner une commission d’enquête qui puisse vérifier mes déclarations et juger de la valeur de mes trouvailles…
Je m’engage à informer la commission en question de la position géographique exacte des tunnels sou-terrains explorés par moi jusqu’à présent et à lui soumettre les objets que j’ai trouvés au cours de ces explorations…

n’hésitez pas à télécharger, beaucoup de photos à l’appui.

suite…PDF