ARMES SILENCIEUSES POUR GUERRES TRANQUILLES – Silent weapons for quiet wars


https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSGDwAPpRRfGTodXsJf6JQ1NZ-CXmsxH7oro1NN72g-XDPT67Kn 

Publié en annexe du livre :

« Behold a pale horse » de William Cooper, Light Technology Publishing, 1991

Le document suivant, daté de Mai 1979, a été trouvé le 7 Juillet 1986 dans un photocopieur IBM acheté à une vente de surplus militaire.
Négligence ou fuite intentionnelle, il semble que ce document ait été en la possession des services secrets de l’US Navy.
Le document, par sécurité, ne porte pas la signature de l’organisation dont il provient. Mais des recoupements d’informations et de dates laissent supposer qu’il pourrait s’agir du Groupe de Bildergerg, un « club de réflexion » qui rassemble des personnes
extrêmement puissantes des mondes de la finance, de l’économie, de la politique, de l’armée et des services secrets.

Le document se présente comme un « manuel de programmation » de la société, apparemment destiné aux nouveaux membres
de l’organisation.

Ce document pourrait aussi avoir été écrit par un auteur de science-fiction inspiré, ou par un journaliste bien informé. Vrai ou faux, l’important est que les stratégies qui sont décrites ici sont très largement appliquées dans les orientations de l’économie
et de la société depuis 30 ans, dans tous les pays occidentaux, et avec une remarquable synchronisation.

 

 

Bienvenue à bord
Cette publication marque le 25è anniversaire de la Troisième Guerre Mondiale, appelée
« guerre tranquille », et conduite en utilisant des armes biologiques subjectives, qualifiées
« d’armes silencieuses ».

Sécurité
Il est manifestement impossible de parler d’engineering social, ou d’automatisation d’une
société (engineering des systèmes d’automatisation sociale ou « armes silencieuses ») sur une
échelle nationale ou internationale sans impliquer de vastes objectifs de contrôle social et de
destruction de la vie humaine (c’est à dire d’esclavage et de génocide).
Ce manuel est en lui-même une déclaration d’intention de ce type. Un tel écrit doit être tenu à
l’abri du regard du public. Autrement, il pourrait être reconnu comme une déclaration formelle
et technique de guerre intérieure. De plus, dans le cas où une personne ou un groupe de
personnes dans une position de pouvoir importante utiliseraient une telle connaissance et une
telle méthodologie pour la conquête économique, il doit être compris qu’un état de guerre
intérieure existe alors entre ce groupe de personnes et le public.
La solution aux problèmes de notre époque requièrent une approche impitoyablement franche,
sans s’embarrasser de valeurs religieuses, morales, ou culturelles. Vous avez été sélectionné
pour ce projet en raison de votre capacité à regarder la société humaine avec une froide
objectivité, et encore d’analyser ou de discuter de vos observations et conclusions avec des
capacités intellectuelles similaires sans la perte de la discrétion ou de l’humilité. De telles
vertus sont exercées dans votre propre intérêt supérieur. Ne déviez pas d’elles.

 

 

Introduction historique
La technologie des armes silencieuses a évolué à partir d’Operations Research (O.R.), une
méthodologie stratégique et tactique développée par l’état-major militaire en Angleterre
durant la Seconde Guerre Mondiale. Le but original d’Operations Research était d’étudier les problèmes stratégiques et tactiques de défense aérienne et terrestre avec pour objectif l’utilisation effective de ressources limitées contre des ennemis étrangers.
Il fut bientôt reconnu par ceux en position de pouvoir que les mêmes méthodes pouvaient être utiles pour contrôler totalement une société. Mais de meilleurs outils étaient nécessaires.
L’engineering social (l’analyse et l’automatisation d’une société) requièrent la mise en relation d’une grande quantité d’informations économiques toujours changeantes, si bien qu’un système ultra-rapide de traitement de l’information était nécessaire pour prendre de vitesse la société, et prédire quand celle-ci sera parvenue à sa capitulation.
Les calculateurs à relais étaient trop lents, mais l’ordinateur électronique, inventé en 1946 par J.Presper Eckert et John W.Mauchly remplit la mission.
L’étape décisive suivante fut le développement d’une méthode de programmation par lignes en 1947, par le mathématicien George B. Dantzig.
Puis en 1948, le transistor, inventé par J. Bardeen, W. H. Battrain, and W. Shockley, promit le champ d’action de l’ordinateur à une expansion rapide grâce à la réduction de l’espace et de l’énergie nécessaires.
Avec ces trois inventions sous leur direction, ceux qui étaient en position de pouvoir
pressentirent fortement qu’il était possible pour eux de contrôler l’ensemble du monde en appuyant sur un bouton.
Immédiatement, la Fondation Rockfeller mit ceci en application en subventionnant un cycle d’études de 4 ans au Harvard College, fondant le Harvard Economic Research Project pour étudier la structure de l’économie américaine. Un an plus tard, en 1949, l’US Air Force se joignait au projet.
En 1952, la période d’études se termina, et une rencontre à haut niveau de l’Elite était conduite pour déterminer la prochaine phase des recherches en opérations sociales. Le projet Harvard avait été très fructueux, et quelques uns de ses résultats furent publiés en 1953, suggérant la possibilité d’un engineering socio-économique (*).
Avec la fusion nucléaire en 1954, la promesse de sources d’énergie illimitées à partir de
l’hydrogène lourd de l’eau de mer, et en conséquence la disponibilité d’un pouvoir social
illimité, était une possibilité éloignée de seulement quelques décennies.

La combinaison était irrésistible.

La Guerre Tranquille fut tranquillement déclarée par l’Elite Internationale lors d’une rencontre tenue en 1954.
Bien que le système des armes silencieuses fut presque conçu 13 ans plus tôt, l’évolution
de ce nouveau système d’armes n’a jamais souffert de revers ou de contretemps majeurs.
Ce volume marque le 25ème anniversaire du début de la Guerre Tranquille. D’ores et déjà, cette guerre intérieure a remporté beaucoup de victoires sur beaucoup de fronts à travers le monde.
(*) « Studies in the Structure of American Economy » (1953), par Vassili Leontief (directeur du Harvard
Economic Research Project), International Science Press Inc., White Plains, New York.

 

Introduction politique
En 1954, il fut bien reconnu par ceux en position de pouvoir que ce n’était qu’une question de temps, seulement quelques décennies, avant que le public ordinaire soit capable d’atteindre et de renverser le berceau du pouvoir, avant que les éléments essentiels de la nouvelle technologie des armes silencieuses soient accessibles pour une utopie publique comme elles le sont pour fournir une utopie privée.
La question de première importance, celle de la dominance, tourna autour du sujet des
sciences de l’énergie.

 

Energie
L’énergie est reconnue comme la clé de toutes les activités sur Terre. Les sciences naturelles sont l’étude des sources et du contrôle de l’énergie naturelle, et les sciences sociales, exprimées théoriquement à travers l’économie, sont l’étude des sources et du contrôle de l’énergie sociale. Toutes deux sont des systèmes de comptabilisation: des mathématiques. Par conséquent, les mathématiques sont la première science de l’énergie.
Toute science est essentiellement un moyen vers un but. Le moyen est la connaissance.
Le but est le contrôle. Au delà de ceci demeure une seule question: Qui sera le bénéficiaire?
En 1954, tel fut le sujet de préoccupation majeur. Bien que les soi-disant questions morales furent soulevées, du point de vue de la loi de sélection naturelle, il fut admis qu’une nation ou qu’une population mondiale qui n’utiliserait pas son intelligence ne seraient pas meilleurs que des animaux qui n’ont pas d’intelligence. De telles personnes sont des bêtes d’élevage par choix et consentement.
En conséquence, dans l’intérêt du futur ordre mondial, de sa paix et de sa tranquillité, il fut décidé de mener une guerre tranquille contre le public américain avec pour ultime objectif de déplacer l’énergie sociale et naturelle (richesse) de la masse indisciplinée et irresponsable vers les mains de quelques chanceux autodisciplinés et responsables.
Afin d’atteindre cet objectif, il était nécessaire de créer, de protéger, et d’utiliser de nouvelles armes qui, comme l’avenir le vérifia, étaient un type d’armes si subtiles et sophistiquées dans leur principe de fonctionnement et leur apparence publique qu’elles obtinrent le nom « d’armes silencieuses ».

En conclusion, l’objectif de la recherche économique, telle qu’elle est conduite par les
dirigeants du capital (banques) et des industries de biens et services, est l’établissement d’une économie totalement prévisible et manipulable.
Afin de parvenir à une économie totalement prévisible, les éléments des classes inférieures de la société doivent être amenées à un contrôle total, c’est à dire doivent être mises à la rue, placés sous un joug, et assignées à un devoir social à long-terme depuis le plus jeune âge,
avant qu’ils aient une opportunité de se poser des questions sur la propriété de la matière. Afin de parvenir à une telle conformité, la cellule familiale des classes inférieures doit être désintégrée au moyen d’un processus d’augmentation des préoccupations des parents.
La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être de la plus pauvre sorte, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Avec un tel handicap initial, même de brillants éléments des classes inférieures n’ont que peu d’espoir de s’extirper du lot qui leur a été assigné dans la vie. Cette forme d’esclavage est essentielle pour maintenir un certain niveau d’ordre social, de paix, et de tranquillité pour les classes supérieures dirigeantes.

 

Introduction descriptive des armes
silencieuses
Tout ce qui est attendu d’une arme ordinaire est attendu d’une arme silencieuse par ses
créateurs, mais seulement dans sa manière de fonctionner.
Elle tire des situations, au lieu de balles; propulsées par le traitement des données, au lieu d’une réaction chimique; tirant leur origine d’octets d’informations, au lieu de grains de poudre; à partir d’un ordinateur, au lieu d’un fusil; manipulée par un programmeur
d’ordinateur au lieu d’un tireur d’élite, sous les ordres d’un banquier au lieu d’un général
d’armée.

Elle ne produit pas de bruit d’explosion évident, ne cause pas de dommages physiques ou
mentaux évidents, et n’interfère pas de façon évidente avec la vie quotidienne sociale de
chacun.
Elle produit pourtant un immanquable « bruit », cause d’immanquables dommages physiques et mentaux, et interfère de façon immanquable avec la vie sociale quotidienne; ou plutôt, immanquable pour un observateur entraîné, pour celui qui sait quoi regarder.
Le public ne peut pas comprendre cette arme, et donc ne peut pas croire qu’il est attaqué et soumis par une arme.
Le public peut instinctivement sentir que quelque chose ne va pas, mais en raison de la nature technique de l’arme silencieuse, il ne peut pas exprimer son sentiment d’une façon rationnelle, ou prendre en main le problème avec intelligence. Par conséquent, ils ne sait pas comment crier à l’aide, et ne sait pas comment s’associer avec d’autres pour se défendre.
Lorsqu’une arme silencieuse est appliquée graduellement, les gens s’ajustent, s’adaptent à sa présence, et apprennent à tolérer ses répercussions sur leurs vies jusqu’à ce que la pression (psychologique via économique) devienne trop grande et qu’ils s’effondrent.
En conséquence, l’arme silencieuse est un type d’arme biologique. Elle attaque la vitalité, les options, et la mobilité des individus d’une société, en connaissant, comprenant, manipulant, et attaquant leurs sources d’énergie sociales et naturelles, ainsi que leur forces et faiblesses physiques, mentales, et émotionnelles.

 

Introduction théorique

« Donnez moi le contrôle sur la monnaie d’une nation,
et je n’aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois. »
Mayer Amshel Rothschild (1743-1812)

La technologie actuelle des armes silencieuses est une extension d’une idée simple
découverte, succinctement exprimée, et effectivement appliquée par Mayer Amshel
Rothschild. Mr Rothschild découvrit le composant passif manquant de la théorie économique,
connu sous le terme d’induction économique. Bien sûr, il ne pensa pas sa découverte en ces termes du 20è siècle, et l’analyse mathématique dut attendre la Seconde Révolution
Industrielle, l’avènement des théories physiques et électroniques, et finalement, l’invention de l’ordinateur électronique, avant d’être effectivement mise en application dans le contrôle de l’économie mondiale.

 

Energie : la découverte de Mr Rothschild

PDF : iCi