Fusion entre terrorisme et crime organisé : les hybrides


numidia-liberum.blogspot.fr

https://www.diploweb.com/IMG/jpg/entretien-jean-francois-gayraud-et-jacques-de-saint-victor-diploweb-500.jpg

Les auteurs des attentats commis en France et en Belgique en 2015 et 2016 proviennent presque tous du monde du gangstérisme. A l’origine, la grande majorité de ces terroristes sont originellement et essentiellement des criminels et des délinquants de droit commun. C’est l’une des conclusions de cette puissante réflexion conduite par deux experts au sujet de la criminalisation du politique. Parce que l’histoire criminelle est en passe de devenir une part essentielle de l’histoire du pouvoir la lecture de ce document de référence s’impose.

Ce texte novateur a été rédigé dans la perspective d’une présentation orale à l’occasion des VIIIe Assises nationales de la recherche stratégique organisées par le CSFRS le 30 novembre 2017 à Paris, École militaire, amphithéâtre Foch. Jacques de Saint Victor et Jean-François Gayraud ont brillamment assuré la première table ronde intitulée : « Les hybrides : la nouvelle perspective stratégique ».

suite… numidia-liberum.blogspot.fr

https://www.diploweb.com/IMG/png/theorie-des-hybrides-2.png


COMMENTAIRE d’H.G.
Depuis que ce blog existe, nous avons toujours affirmé cette évidence : les islamistes sont, pour leur immense majorité, des repris de justice, des gangsters et des assassins qui utilisent la religion comme cache-sexe. Tout le monde le sait : ils recrutent leurs hommes de main dans les prisons et dans le lumpen-prolétariat décrit ci-dessus par Marx. Leur seule et unique motivation est celle des maffieux : enrichissement et prédation.

En Tunisie, du temps de Ben Ali, on avait UNE famille mafieuse : les Trabelsi. Maintenant, on a des milliers de familles mafieuses : chaque chef islamiste a sa propre famille mafieuse. Ces mafieux islamistes sont devenus, du jour au lendemain, des milliardaires, car ils ont profité de plusieurs sources de financements quasi inépuisables :
– l’accaparement par la force et par la ruse des biens de l’État tunisien,
– l’argent à profusion provenant des frères ennemis du wahhabisme : Arabie Saoudite et Qatar,
– l’argent tout aussi illimité provenant de la CIA et du Mossad.
Je tire mon chapeau aux auteurs ci-dessus qui ont su décrire très justement cette hybridation entre le terrorisme islamiste et le gangstérisme maffieux.

Hannibal GENSERIC