UN DERVICH ALGÉRIEN EN SYRIE


https://i2.wp.com/gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k630316/f5.highres    https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ4nu2xJ-Riqn-gGsjjbOMZp6a__5Bg80R6_9VonssViPWkr-krxg

Auteur: Guys Mewle

Ouvrage: Un Dervich algérien en Syrie – Peinture des mœurs Musulmanes, Chrétiennes et Israélites

Année: 1854

 

Un musulman, honoré du titre de Fakih, fut enlevé de l’ Algérie, son pays natal, à la suite do notre conquête, et enfermer dans, le fort de l’île Sainte-Marguerite, sur les côtes de la Provence. Ayant été mis en liberté à la condition de ne point retourner dans sa patrie, il aima mieux s’expatrier que de se soumettre à une mesure
qu’il considérait comme humiliante pour lui ; il prit donc le parti de s’embarquer pour la Syrie; il pensait pouvoir s’y procurer plus facilement qu’ailleurs, parmi c’est coreligionnaires, des moyens d’existence analogues à ceux dont il avait été privé.
Autant par goût que pour tromper l’ennui de son exil, il dirigea particulièrement ses observations sur les meilleurs des habitants de la contrée où il était venu se fixer, et écrivit le livre que nous publions.
Dans le principe, ce livre n’avait été destiné qu’à ses compatriotes africains : on verra, à la fin de l’ouvrage, par quelle circonstance le ma­nuscrit du dervich est tombé dans mes mains et à été mis à mon entière disposition.

PDF  iCi